Technologie et mal de la rentrée scolaire!

Back to school

Rentrée scolaire : soulagement ou châtiment ?!

Bienvenu cher Septembre, mois de la rentrée scolaire : cauchemar  pour les « grands », anticipation pour les enfants!
Pour les parents, c’est le mois des dépenses : cartables, fournitures, livres, costumes pour certaines écoles, etc… Une tâche difficile et coûteuse lorsqu’on a plusieurs enfants!

Quant aux gosses, ils se réjouissent de choisir leur nouveau matériel, s’impatientent de retourner à leurs « potes » de l’année d’avant et faire la connaissance des nouveaux camarades de classe, et bien sûr, s’exaltent de savoir qui seront leurs profs de l’année, probablement la rencontre la plus anticipée de l’été!

Après Septembre, c’est le contraire qui a lieu : les parents sont ravis que leurs filles et fils retournent au sérieux et à la discipline, et les enfants, surtout les adolescents, ne supportent pas de recommencer cette corvée à laquelle ils ne s’habitueront jamais : le réveil à six heures du matin, les études, les devoirs, les examens, … Bref : toutes les responsabilités que l’école jette sur leurs épaules!

D’ailleurs, après deux mois de vacances, d’activités, de mer, de promenades et parfois de voyages, on ne peut que plaindre ces pauvres créatures : il n’est jamais facile de s’adapter assez vite à ce changement de vie drastique !
C’est frustrant, déstabilisant, bouleversant !
La technologie, joue-t-elle un rôle favorable ou néfaste dans ce processus d’adaptation à cette routine annuelle de nos enfants ?!

Certes, nous ne pourrions jamais nier tous les avantages de la technologie du XXIème siècle : le monde est devenu un « petit village » grâce à l’internet et aux réseaux de communication, tout est désormais à portée de main, la science et la médecine sont à leur apogée, le progrès informatique est sans précédent, et ainsi de suite! Les professeurs s’informent et préparent mieux quand ils savent « surfer » et par conséquent, la classe devient plus intéressante et interactive quand on tape ou on touche au lieu d’utiliser de la craie!!
La plupart du public semble approuver cette révolution qui facilite nos vies et ouvre la voie à de nombreux horizons…!

Mais alors, pourquoi nos enfants arrivent de moins en moins à se concentrer?! Pourquoi sont-ils toujours distraits ?! Pourquoi faut-il sans cesse les surveiller, et leur rappeler ce qu’ils sont censés déjà savoir: « il faut étudier pour devenir quelqu’un… ?! Pourquoi ils ne lisent plus, ne font plus du camping, s’ennuient durant les pique-niques familiaux et n’apprécient plus la nature, les animaux, les jeux d’autrefois ?!
Nous est-il possible de limiter les effets secondaires de la technologie ?!

Aujourd’hui, puisque tout est disponible, nos enfants ont plus de besoins, de désirs et de caprices aussi: il veulent avoir ce qu’ils voient sur la télé, dans les magasins ou chez leurs copains; ils veulent suivre les inventions et rester « up to date »!

Aujourd’hui, notre tablette remplace le livre, le contact humain, les activités et même la télévision parfois!
C’est l’ère des « smartphones » et la victoire des compagnies Apple et Samsung qui, grâce aux milliers d’applications auxquelles elles nous donnent accès, nous font vivre dans un monde virtuel où on peut tout faire et tout simuler: la guerre, les jeux d’argent, la ferme, les anciens empires, le puzzle, la gestion d’un restaurant, la coiffure, la mode, l’entretien d’animaux domestiques et même les relations humaines, tout cela à travers les innombrables jeux qu’ils nous offrent souvent gratuitement (au début surtout ; plus on avance plus on dépense!).
Et bien sûr, il faut acheter le dernier modèle d’appareil dès sa parution, c’est-à-dire chaque année!
C’est ce qu’on appelle le revers de la médaille!
Si nous, adultes, ne parvenons souvent plus à tenir un livre ou un stylo, si nous n’arrivons plus à avoir une conversation agréable et intéressante avec des amis qu’on rencontrent dans un café, si nous nous rendons même pas compte de notre dépendance envers notre iPhone ou notre iPad, comment pouvoir contrôler nos enfants?!

Voici quelques suggestions:

  1. Penser à l’avenir de nos enfants et ce qu’ils seront quand ils grandiront…
  2. Communiquer avec eux et leur transmettre notre désir de les voir réussir dans leurs vies, sans exagérer en utilisant des moyens de pressions plutôt nuisibles!
  3. Se rapprocher de nos enfants et leur donner l’attention dont ils ont sans doute besoin!
  4. Montrer de l’autorité quand il le faut: savoir dire NON (d’une manière plus ferme quand on s’adresse à des adolescents!), sans pour autant négliger leurs besoins!
  5. Mettre en place des règles et s’assurer que nos enfants les respectent: heure du coucher, pas de télé avant d’avoir fini les devoirs, pas de iPad et de Whatsapp chatting durant la semaine,…
  6. Punir quand les moyennes scolaires sont mauvaises: soyez sûrs que l’ultime pénitence d’un enfant c’est de ne pas avoir accès à ses jouets pendant deux ou trois semaines, et le châtiment le plus redouté d’un adolescent c’est de lui retirer son portable ou son iPad!!
  7. Limiter l’utilisation des tablettes aux week-ends, surtout durant la période des examens! Laisser l’ordinateur disponible au cas où vos enfants en ont besoin pour des recherches, des projets, etc, mais bien les surveiller! Bloquer certains sites indésirables…!
  8. Faire des activités en famille: accompagner les enfants voir le film qu’ils attendent, les emmener dîner dans un restaurant qu’ils aiment, assister à une pièce de théâtre ou une exposition, skier ou encore passer la fin de la semaine chez des parents/ cousins qui vivent dans une autre ville ou village! Ce changement de lieu leur fera du bien!
  9. Les autoriser à sortir de temps à autre avec des ami(e)s quand ils se sentent trop couvés ou surchargés par leurs études!
  10. Leur permettre de se défouler, pas plus de deux fois par semaine (dont l’une tombe le Vendredi ou le Samedi!), par une activité ludique genre foot, basket, danse, musique, chant, arts martiaux, etc, à condition que ce jeu ne dure qu’une heure ou 90 minutes au plus!

Certains pourraient sans doute avoir de meilleurs propositions: on devient naturellement plus créatif quand on est parent!

Alors bonne rentrée, bon courage et à vous, chers papas et mamans, de décider . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *